J’ai été élève en classe unique

J’ai été élève en classe unique

Lily J est dans une classe double niveau : Toute Petite Section / Petite section, en plus il n’y a pas quelques TPS, ils sont aussi nombreux que les PS, une vraie classe double niveau. Au début, je ne vais pas vous cacher que j’avais un peu les boules, Lily J est une enfant qui a besoin d’être stimulée en permanence, sinon elle est infernale…Je craignais qu’en étant avec des enfants plus jeunes, qui avancent moins, elle ne soit pas vraiment dans les meilleures dispositions pour commencer sa vie scolaire.

pub-haut

Et puis, je me suis souvenue de ma propre scolarité, j’ai grandi dans un tout petit village drômois, où l’école était dispensée dans une classe unique, de la grande section au CM2 : Pas moins de 6 niveaux dans une même classe ! L’avantage pour les plus petits, il est évident, les grands les aident à grandir, à s’affirmer. J’étais une fillette très bavarde et sociable en petit comité, et extrêmement introvertie dans les grandes assemblées. J’ai eu beaucoup de mal à me faire des amis mes 2 premières années de maternelles. Quand je suis arrivée dans la classe unique, j’étais la plus jeune, les plus grands m’ont naturellement chouchoutée, me faisant prendre confiance en moi au fil des mois et m’aidant à devenir une fillette plus extravertie, même dans une salle de classe.  Question apprentissage, au fil de mes passages dans les classes supérieures, nous réalisions que de nombreux points étaient déjà acquis à force d’entendre le maitre les répéter aux élèves des classes plus élevées. En CE1, j’avais même retenu la poésie des CM1 dans son intégralité, juste en les écoutant travailler. Pourtant, je n’étais pas la meilleure élève de mon niveau, j’étais seulement 3ème, sur un total de 4 élèves !!! Cela n’a pas empêché qu’en 6ème, quand j’ai repris un cursus un peu plus classique, que je sois parmi les meilleurs élèves, en particulier en mathématiques. Nul doute que sur le plan scolaire, cela m’a donné de bonnes bases ! Et les plus vieux, qu’ont ils à y gagner ? Personne ne les « tire vers le haut », et pourtant, on gagne au contact des plus jeune. On apprend la responsabilité, quand nous nous mettions en rang en sortie (on sortait tous les jours, un autre avantage des petits villages), nous étions en rangs 2 par 2, les plus petits avec les plus grands. Nous apprenions aussi l’entraide, il est plus facile d’aider un élève d’un niveau inférieur qu’un élève de son propre niveau. Et puis savoir, aider les autres, c’est hyper gratifiant et pour la confiance en soi, c’est génial ! Bref, moi, la petite fille pas hyper à l’aise, avait appris l’assurance !

Les 6 années dans cette école, avec le même maître pendant 6 années, restent mes plus belles années scolaires, les niveaux multiples, c’est loin d’être terrible.

Alors, il y a des jours où quand je vais chercher Lily J, le maître me dit que cela a été compliqué, que le cours ne l’a pas intéressée et qu’elle a fait n’importe quoi. Mais souvent, heureusement, elle a beaucoup participé, écouté, a eu tout juste à ses exercices. Et quand je la vois prendre par la main notre petite voisine qui est en TPS, pour lui montrer, lui expliquer ou même la rassurer, je repense à ma propre expérience et je me dis que ce sera bénéfique pour elle.

Facebook . Twitter . Instagram . Hellocoton . Google + (Visited 38 times, 1 visits today)

pub-haut

Maman au foyer trentenaire d’une petite Lily J née en Août 2012. Ici, on adore voyager en famille ! Sinon, je parle aussi de nos sorties, de mes lectures et les lectures de Lily J, de mon côté sérievore, de mode enfantine. Je réalise quelques petits DIY et crochète un petit peu.