Et tu l’allaites toujours ?

Et tu l’allaites toujours ?

La question qui revient inévitablement à chaque fois que je croise quelqu’un depuis la naissance de Jenna, donc depuis 13 mois maintenant !!! Oui, je l’allaite toujours… Pour être tout à fait franche j’hésitais un peu à faire ce billet, l’allaitement est un sujet qui part constamment en vrille, et bien qu’allaitante convaincue aujourd’hui, je comprends tout à fait que l’on puisse faire un autre choix (d’ailleurs, si j’ai un second enfant, je n’exclus pas le biberon si je n’ai pas la chance de pouvoir me permettre un nouveau congé parental), l’allaitement c’est bien, mais ce n’est pas l’essentiel… Enfin voilà, je me lance ! Donc on me pose cette question depuis la naissance de Lily J. Les 3 premiers mois, les réactions furent très positives Les 3 mois suivants on commence à me parler sevrage…

« Oh ben vu que tu ne reprends pas le travail, tu as encore un peu de temps pour la sevrer ».

Les 3 mois d’après, ça ne s’arrange pas !

« Il serait temps que tu t’inquiètes de son sevrage, elle est grande maintenant et tu vas bientôt reprendre le travail ».

Les 3 mois qui suivirent, les réactions se firent plus dures.

« Mais il va falloir que tu la sèvres avant qu’elle ne marche ! »

« Il y a des âges pour tout, et il est temps pour elle qu’elle passe au biberon »

« Ta fille est trop mince, donne lui le biberon, elle prendra du poids ! »

Depuis qu’elle a eu 1 an, les réactions sont clairement hostiles…

« Faut arrêter là, tu ne vas pas la faire téter jusqu’à ses 18 ans quand même ?! »

« Si t’es à l’aise avec ça, c’est ta vie après tout ! »

Ma fille tète peu maintenant, parfois le soir, toujours le matin, ne réclame jamais en dehors, si on ne me posait pas la question, personne ne le saurait… Non pas que je le cache, mais je suis heureuse que ma fille puisse se nourrir ou boire autrement maintenant, je suis pudique et allaiter en publique a toujours été une horrible expérience. Alors oui, aujourd’hui je suis à l’aise avec ça, dans mon intimité avec ma fille et mon mari pour seul invité. Plus qu’agacée, je suis peinée par ces réactions, ça m’atteint, j’ai l’impression de passer pour une mauvaise mère. Dans mon entourage, les seules personnes qui me soutiennent sont mes copines, mon mari et bizarrement ma mère (bizarrement parce que ma mère n’a jamais allaité et ne le regrette pas, mais elle comprend tout à fait les raisons qui me poussent à continuer). Même certaines personnes se déclarant grandement pro allaitement me dise qu’il faut maintenant la sevrer. J’avoue ne pas comprendre… Un enfant d’un an qui boit un biberon cela ne choque personne, alors pourquoi l’allaitement d’une enfant d’un an serait dérangeant ?! Le biberon se substitue au sein quand la mère ne veut ou ne peux pas allaiter son enfant, la logique voudrait qu’il soit admis qu’un bébé puisse téter la même durée des 2 méthodes sans que cela ne perturbe personne. Alors pourquoi devrait-on arrêter le sein pour passer au biberon à partir d’un certain âge ? Cet allaitement aujourd’hui je l’aime, je n’ai plus que les bons côtés, plus d’inconvénient : Un moment câlin en tête à tête avec ma fille, crevasses, engorgements et morsures ne sont plus qu’un lointain passé, pas de dépense de lait, pas de vaisselle de biberon, j’ai repris un peu d’indépendance… Je suis complétement épanouie et heureuse ainsi, je n’ai pas l’impression de faire mal pour elle et pourtant j’ai l’impression d’être accusée. Non allaitante, allaitante courte durée ou longue durée, je pense que la meilleure façon de nourrir son enfant est celle que l’on aura choisie et assumée, et de ne pas oublier que s’il existait une méthode parfaite d’éducation qui s’adapte à tous les enfants et parents, ça se saurait !  Allo, non mais allo quoi ? T’as un an, tu prends pas de biberon, c’est comme si t’avais un an et pas de tétine ! Ah mince, on n’a pas ça non plus !!! (Visited 45 times, 1 visits today)

Maman au foyer trentenaire d’une petite Lily J née en Août 2012. Ici, on adore voyager en famille ! Sinon, je parle aussi de nos sorties, de mes lectures et les lectures de Lily J, de mon côté sérievore, de mode enfantine. Je réalise quelques petits DIY et crochète un petit peu.