#BadMother – La mère malade

#BadMother – La mère malade

Même si l’on est la good mother par excellence, il nous arrive forcément un jour dans notre vie de maman où nous sommes terrassées par le virus hivernal du moment ! C’est pas de sa faute, elle fait de son mieux la pauvre, il n’empêche que la mère malade est une sacrée bad mother, à fortiori si elle est au foyer pour s’occuper de ses gosses (sinon elle s’en débarrasse chez la nounou et ça fait un soucis de moins jusqu’à 18 heures) ! Ce matin là, tu te lèves la truffe humide, le dos en compote, la tête comme prise dans un étau et tu as froid… Pas besoin d’avoir fait médecine, tu sais que tu es malade, tu t’apprêtes à replonger ta tête dans ton oreiller quand ta descendance te rappelle à l’ordre « Mômaaaan, j’ai faim ! ». Mince, c’est vrai, je ne suis plus seule, je ne peux plus me permettre de me laisser dépérir jusqu’à ce que les microbes daignent quitter ma vieille carcasse… « J’arrive ! » lance une voix qui semble sortir de ta bouche mais qui ne t’appartient pas. D’ailleurs ta descendance non plus n’a pas reconnu la voix de lady boy qui s’adressait à elle « Mômaann, t’es woùùù ? » et commence à chouiner, voilà qui promet pour la journée ! Au bout d’une heure, tu n’as qu’une envie c’est dormir ! Malgré le Doliprane, tes courbatures ne sont pas passées, et tu as déjà terminé 3 paquets de Kleenex ! Donc tu te mets en mode #BadMother ! – « Tu veux regarder un dessin animé » lance la voix de lady boy – « Oui !!!! Bambi !!! » Rapide calcul dans ta tête, Bambi dure à peine plus d’une heure, c’est pas assez… – « Rio, c’est mieux non ? » – « Ben tant pis, ce sera Rio quand même ! » La mère malade se fiche de savoir si le dessin animé convient à sa descendance, elle a besoin de dormir, sa descendance elle se met à hurler 5 bonnes minutes pour appuyer son désaccord ! Pendant le dessin animé, comme par magie l’enfant se calme, tu peux enfin t’affaler dans le canapé,et goûter  un demi sommeil bien mérité (oui tu n’auras pas mieux, ta descendance est présente ne l’oublie pas, il faut que tu la surveilles ). Oui mais voilà, très vite ta descendance réclame un câlin ! Tu ne sais plus quand c’est la dernière fois qu’elle t’en a réclamé un, mais ton instinct de mère te dit que ça sent le roussi… Pendant que tu l’étreins, tu constates que la chaleur corporelle de ta descendance est plus élevée qu’à l’accoutumée, que ses yeux sont vitreux et surtout qu’elle a la truffe humide elle aussi (et que tu as une trainée de morve interminable sur ton pyjama au niveau de ton épaule…). Effectivement, ça sent bien le roussi, ta descendance est malade elle aussi ! L’idéal pour atteindre le niveau ultime de la bad mother grâce au combo mère + gosse malade ! Une des grandes curiosités de la vie, c’est la différence de gestion de la maladie chez l’enfant, l’homme et la femme ! L’homme a tendance à utiliser ses derniers regain d’énergie pour se plaindre et dire à qui veut l’entendre qu’il est au bord de la dépression à cause de son état diminué ! La femme aura tendance à s’économiser le plus possible au cas où elle ait besoin de ses forces ! Et l’enfant, lui vivra quasiment comme d’habitude, cela ne l’empêchera ni de jouer, ni de foutre le bordel chez toi, ni de te réclamer moult activités ! Par contre, il dormira un peu plus que d’habitude, se concentrera bien moins facilement (ce qui doublera le nombre d’activités à préparer) et chouinera plus souvent aussi (surtout si tu ne réponds pas à ses 145 demandes d’activités différentes ou ne l’installe pas assez vite) ! Tu as besoin de calme et de repos, mais ta tornade ne cesse de courir de partout dans la maison et comme elle est malade, elle se met à hurler dès que tu as le malheur de la reprendre (ce qui n’arrange en rien ton problème de mal de crâne). Et même la télé ne t’est plus d’aucune aide, parce que l’enfant malade ne daignera la regarder que s’il est sur toi ! Tu l’as compris, toi, la mère malade, tu n’as aucune chance d’arriver à satisfaire ta descendance et de la soulager. Et bien sûr, l’enfant malade choisit toujours le moment où tu te décides à faire le repas pour piquer un somme histoire de ne te laisser aucun répit pour ce repos dont tu as tant besoin ! La journée se passera dans les cris, ta maison sera dévastée, et si avec un peu de chance ta fièvre finit par baisser, une migraine viendra la remplacer !!! Toi, la mère malade, tu es moi il y a un mois et demi et cela m’arrivera sans doute à nouveau dans les mois et années à venir, je sais que ce n’est pas de ma faute, que cela nous arrive à toutes, il n’empêche que je suis vraiment sentie très très bad mother !!! Le rendez-vous des #BadMother c’est le vendredi chez Maud. Facebook . Twitter . Instagram . Hellocoton . Google + (Visited 35 times, 1 visits today)

Maman au foyer trentenaire d’une petite Lily J née en Août 2012. Ici, on adore voyager en famille ! Sinon, je parle aussi de nos sorties, de mes lectures et les lectures de Lily J, de mon côté sérievore, de mode enfantine. Je réalise quelques petits DIY et crochète un petit peu.