J’aimerais me souvenir

J’aimerais me souvenir

J’aimerais me souvenir, de ses yeux éblouis par la lumière quand elle est venue au monde

pub-haut

J’aimerais me souvenir, de ses petites jambes recroquevillées lui donnant l’allure d’une petite grenouille

J’aimerais me souvenir, son visage bienheureux, la goutte de lait à la lèvre, après une tétée.
J’aimerais me souvenir, les bains donnés dans l’évier de la salle de bain ses deux premiers mois de vie

J’aimerais me souvenir, de la coccinelle qui s’est posée sur son cosy lors de notre première balade au parc

J’aimerais me souvenir, du bonheur de caresser ses petits cheveux doux comme de la soie qui tombent sur sa nuque

J’aimerais me souvenir, son premier vrai sourire, même si ce n’était pas à moi qu’il était adressé J’aimerais me souvenir, nos siestes sur le canapé, elle sur mon ventre J’aimerais me souvenir, ses « Areuh… » J’aimerais me souvenir, son premier éclat de rire devant Renée la Taupe J’aimerais me souvenir, l’état de ma salle de bain le jour où elle a su éclabousser avec ses jambes

J’aimerais me souvenir, son air surpris quand elle a pris sa première cuillère de compote de pomme

J’aimerais me souvenir, son air heureux quand on lui a donné une seconde cuillère de compote de pomme

J’aimerais me souvenir, de sa première dent, même si on a galéré (surtout elle en fait…) 

J’aimerais me souvenir, qu’elle aimait applaudir tout et n’importe quoi/qui

J’aimerais me souvenir, de ses cris quand elle voit le chien de mémère à ma mère

J’aimerais me souvenir, quand elle se love contre mon cœur pour me signifier qu’elle est fatiguée

J’aimerais me souvenir, ses sourires qui laissent apercevoir ses quelques petites dents

J’aimerais me souvenir, ses babillages, sa façon de « parler », sa voix…

J’aimerais me souvenir, son équilibre précaire quand elle se met debout appuyée contre son parc J’aimerais me souvenir, les circonstances de sa première bosse sur le front, pour que cela reste la seule.

J’aimerais me souvenir, sa passion dévorante pour une famille en or (j’en parle souvent, mais là ça vire à l’obsession, elle est LA fan absolue d’une famille en or : elle rit, elle crie, elle applaudit, elle danse… Et si on l’éloigne de la télé : Elle pleure, elle hurle, elle se débat ! Pourvu que je ne me retrouve pas avec des posters de Dechavanne dans sa jolie chambre…)

J’aimerais me souvenir, chaque mimique, chaque étape, chaque progrès, mais j’ai déjà tant oublié… 

pub-haut

Pour me souvenir, j’écris, je la photographie, je la filme… Je voudrais tant me souvenir de tout…

action-on-4hellocoton-4