#Bad mother – Histoire de poneys

#Bad mother – Histoire de poneys

J’ai 4 ans aujourd’hui. Pour mon anniversaire, j’ai été gâtée, mais pour être franche un jouet parmi tous mes présents me marquera particulièrement : Mon premier petit poney ! Ce poney, je le promène de partout et ce qui devait arriver arriva, j’ai perdu mon poney à peine 3 jours après l’avoir adopté…Maman m’en a bien acheté un nouveau, mais ce n’était pas le même, ce n’était pas pareil…
Un peu plus de 25 ans plus tard, je me promène sur Instagram, et sur le compte de Ci-San, je vois toute une famille de poney à vendre. Cette couleur improbable saumon, cette crinière rose, les petits coeurs sur le cuisseau, un véritable concentré de goût douteux (je suis allergique à la couleur saumon, surtout associée au rose) : Je le reconnais instantanément, c’est mon poney (ou tout du moins un clone), il me le faut, il me le faut, il me le faut !!! Ci-San ne l’a pas encore vendu, il sera donc pour moi. Quelques jours plus tard, il est à la maison, et il est parfait, conforme à ma mémoire (en plus Ci lui a fait un joli collier avec totoche, donc il est encore mieux !), magnifique et moi je suis ravie. Quelques jours plus tard, alertée par des coups réguliers, je découvre avec effroi mon poney pendu par sa crinière, fermement empoignée par ma fille qui semblait apprécier la sonorité du poney rencontrant le carrelage. « Mais ça ne va pas ma fille ? Maman elle y tient à son poney ! », je lui tend un de ses jouets, récupère mon bien et le repose sur l’étagère (ça fait des années que je supporte les Transformers de l’homme, y a pas de raison, mon poney a aussi une place de choix).

pub-haut

Le lendemain, je me rends compte que le poney a à nouveau quitté l’étagère et se trouve entre ses mains. Elle est plus douce cette fois et le coiffe gentiment, mais elle a 14 mois, le poney avait des dreadlocks… Je le récupère, lui démêle la crinière et le monte d’un étage sur l’étagère, elle ne peut plus l’atteindre, mais hurle en le pointant des doigts. Mais je ne cède pas, elle a plein d’autres jouets, celui-ci c’est mon poney, oui je ne suis pas prêteuse et j’ai un peu honte quand même !!! ! Pour me faire pardonner (et détourner son attention de mon poney) je lui ai acheté plein de poneys rien que pour elle, on a les a installé dans son étagère, maintenant nous avons un véritable haras, et le pire c’est que j’en suis ravie (On doit en recevoir 2 nouveau demain, j’ai trop hâte !). Mais vous savez le pire, ma fille préfère toujours mon poney à moi !

 

pub-haut

Maman, presque trentenaire, mais qui garde au fond d’elle les vieux réflexes d’une gamine de 4 ans qui refuse de prêter ses jouets ! Voilà, c’est dit, et c’était ma participation au #BadMother de Rock’n’Mom et PetitsDiables.