J’ai besoin que tu fasses la sieste

J’ai besoin que tu fasses la sieste

La sieste, un rituel nécessaire et parfaitement orchestré dans la plupart des familles ayant des enfants en bas âge, un rituel qui a toujours été compliqué avec Lily J. Elle a toujours bien dormi la nuit, dès notre retour de la maternité, elle dormait plus de 5 heures d’affilées la nuit et se rendormait aussitôt le tétou avalé et la couche changée : Vraiment, jusqu’aux dents c’était facile, et entre chaque poussée dentaire, c’est toujours facile ! Par contre la journée, ça a toujours été une autre histoire.

pub-haut

Quand on pense au sommeil de l’enfant, on pense forcément aux nuits. Alors pour avoir vécu des réveils toutes les 2 heures pendant les poussées dentaires, je sais qu’il est terrible de ne pas dormir la nuit. Au bout de quelques jours, ça devient vraiment difficile de garder le cap : Travail, maison, et même le conjoint qui allez savoir pourquoi devient insupportable quand on s’est tapé 2 nuits blanches de suite (pourtant c’est pas de sa faute… Mais la réciproque est vraie, lui aussi ne me supportait plus) !

 

Avoir un enfant qui ne dort pas le jour n’ai pas aussi dur, on a notre quota d’heures de sommeil, donc on tient plus le choc, mais c’est tout de même extrême : Quand on passe la journée seule avec eux, on n’a pas une seconde à soi. Prendre une douche, faire à manger ou ranger le linge passent pour des tâches insurmontables car on est sans cesse dérangé.

Lily J a toujours essayé de rester éveillée le plus longtemps possible, il a été difficile de la faire dormir en journée dans son lit avant ses 3 mois tant ses siestes étaient de courte durée et surtout imprévisibles (parfois 5 par jour, parfois seulement 3…). Puis elle a commencé à se régler, mais les ratés étaient réguliers (des jours elle ne dormait qu’une heure dans la journée). Il lui arrivait de rester 10 heures d’affilée éveillée, et cela n’avançait pas l’heure du coucher ou n’allongeait pas la durée de nuit. Du quasi non stop. En période de poussée dentaire, elle ne dormait quasiment pas le jour, et ne dormait pas la nuit, voilà pourquoi j’ai passé Mars et Avril dernier en mode Zombie, elle est sage mais crevante !

En Juin, elle a réduit à deux siestes par jour, encore il lui arrivait d’en sauter une de temps en temps. Mais depuis Novembre, elle ne dort plus qu’une fois dans la journée, une longue sieste d’une heure et demi à 2 heures et demi en moyenne : Une longue pause pour moi qui pour la première fois depuis sa naissance pouvait me faire à manger, regarder les infos, faire du ménage et même glander sur le canapé pendant sa sieste : Un bonheur, j’ai l’impression d’être super efficace !

Sauf que depuis Samedi, elle a décrété que la sieste ce n’était pas indispensable donc facultative et elle recommence à sécher ! Elle a fait l’impasse Samedi, je ne vous raconte pas l’humeur du soir, mais l’homme était là, on a géré à deux. Elle a récidivé aujourd’hui alors que l’homme est à Lille, je suis seule à la maison et j’ai passé ma journée de congé parental à lui courir après et gérer les pleurs (parce que oui à 17 mois si on ne fait pas la sieste, on est fatigué, donc on chouine !), 12 heures non stop à la surveiller comme le lait sur le feu, elle m’a épuisée et je n’avais plus aucune patience…

pub-haut

La sieste, c’est important pour le développement du jeune enfant, mais c’est aussi important pour la maman, j’ai besoin que tu fasses la sieste ma fille pour pouvoir recharger mes batteries à moi aussi !