Qui deviendras-tu ?

Qui deviendras-tu ?

Assise sur mon canapé je suis en admiration devant toi, comment ai-je pu faire un petit être aussi parfait que toi ? Je te dis tout ce qui se passe dans ma tête dans ces moments-là, que je t’aime d’abord, que tu es belle, que j’aime ton regard, te voir sourire, que j’aime même ta coupe de Mister T et que tu es le plus gentil bébé du monde (tout ça en toute objectivité bien sur, comme toutes les mères !). La télé est en route, un gros défaut de ta mère, je crois que tu le sais déjà, d’ailleurs vu comment il t’arrive de la fixer toi aussi, je pense que tu as hérité de ce défaut, t’es pas parfaite finalement. Donc je disais la télé est en route, c’est l’heure du journal télévisé et bien sur on parle du terrible double assassinat qui a eu lieu il y a quelques jours à quelques kilomètres de chez nous. Des suspects ont été arrêtés, et alors que l’on voit des images des policiers qui embarquent ces jeunes hommes, je te balance comme ça sans réfléchir : « Heureusement tu n’es pas comme ça toi ma fille, toi t’es gentille ». Très vite, je me rends compte de ma connerie, bien sûr que tu n’es pas comme ça, tu n’as pas encore 2 mois, et d’ailleurs à ton âge, ces jeunes gens n’étaient pas comme ça non plus… Et je pense à leurs mères à ces jeunes, je pense à leur peine, comment admettre que notre enfant soit capable d’un acte pareil ? Il y a une vingtaine d’années, elles devaient être comme moi ces mamans, à échanger des regards avec leur enfant, leur clamer leur amour et s’émerveiller de chacun de leurs faits et gestes. Aujourd’hui, elles doivent prier pour que leurs fils aient été arrêtes par erreur, parce qu’elles ne peuvent entendre que leurs fils aient commis des actes pareils. Alors je m’interroge sur ton avenir, ce que tu deviendras, ce que tu feras des valeurs que ton père et moi t’auront enseignées… Je sais déjà que tu ne seras pas tout ce que nous attendons de toi, je sais bien que tes grands-parents n’approuvent pas tout ce que ton père et moi faisons. Mais ne te trompes pas de voie, prends les bonnes décisions, tu ne peux ne pas être d’accord mais reste sur le droit chemin. De mon côté, je te promets de faire de mon mieux pour te donner le bon exemple. Ma princesse, je souhaite que tu deviennes une femme honnête, que tu fasses le bien autour de toi, que tu ne connaitras pas la haine et que tu seras heureuse. Mais comme maman n’a pas une belle plume, alors je préfère te faire écouter une chanson datant de mon adolescence, je ne l’avais plus entendue depuis des années et je me suis surprise à te la chanter quelques jours après ta naissance… (Visited 17 times, 1 visits today) Instant de vieLily Jmaternité

Maman au foyer trentenaire d’une petite Lily J née en Août 2012. Ici, on adore voyager en famille ! Sinon, je parle aussi de nos sorties, de mes lectures et les lectures de Lily J, de mon côté sérievore, de mode enfantine. Je réalise quelques petits DIY et crochète un petit peu.