Partir en Asie du sud-est avec bébé – Mes astuces

Partir en Asie du sud-est avec bébé – Mes astuces

Vous rêvez de partir en Asie du sud-est, mais vous ne savez pas si vous pouvez emmener votre tout petit avec vous. Pour l’avoir fait deux fois, alors que ma fille avait 9 :mois pour la Thaïlande et 21 mois pour la Malaisie), je peux vous assurer que ça se fait très bien ! Il suffit d’un peu d’organisation. L’Asie de sud-est regorge de pays plus beaux les uns que les autres, à vous de choisir ceux qui vous tentent le plus. Par contre les conditions sanitaires sont très variables d’un pays à l’autre. Si vous trouverez tout le confort nécessaire (et bien plus encore) à Singapour, les conditions de vie sont bien plus précaires au Vietnam. De mon expérience, les conditions sanitaires sont meilleures en Malaisie qu’en Thaïlande. Mais la Thaïlande est malgré tout relativement sûre. Outre l’aspect sanitaire, il est bien de se renseigner sur la situation actuelle du pays avant de faire son choix : >> http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

pub-haut

  • Hôtel Club : Si vous aimez, cela peut être une bonne option. Bon confort en général, activités adaptées, c’est une bonne formule lorsque l’on a des enfants.
  • Circuit : A fuir, on n’est pas libres des horaires et les rythmes sont complétement inadaptés aux tous-petits !
  • Vol sec + Hôtels : C’est l’option que nous choisissons toujours. Cela demande un peu de préparation au préalable. Mais cela permet de visiter tout en avançant à son propre rythme et celui de votre progéniture. Il faut prévoir un itinéraire réalisable avec un enfant (pas trop de transport dans une journée, rester plusieurs nuits au même endroit, choisir des hôtels adaptés en vous aidant des commentaires des autres internautes sur plusieurs sites différents).

Si pour un adulte prendre un vol avec une escale au milieu de la nuit est pénible. C’est un calvaire avec un enfant en bas âge qui aura besoin de dormir sans y parvenir. C’est pourquoi, il est pratique d’utiliser un
comparateur de vol afin de déterminer quelle sera la meilleure option qualité/prix pour votre trajet. Attention la meilleure affaire n’est pas toujours le meilleur plan ! Certaines compagnies sont plus ou moins confortables et offrent des prestations pour les bébés et enfants différentes. Un long courrier peut être pénible, autant choisir la compagnie la plus confortable possible. Pour un passeport, il faut compter environ un mois de délai. Il est souvent demandé que votre passeport soit valable 6 mois après votre départ. Attention les passeports des enfants ont une durée de 5 ans seulement.

  • Obtenir l’ordonnance qui permettra de ce que se constituer une pharmacie en cas de petits bobos.
  • Faire le point sur les vaccinations, il sera peut-être nécessaire d’en faire de nouveaux.
  • Il peut vous orienter vers centre des maladies tropicales si nécessaire pour consultation

L’idéal est de prendre ses petits pots avec soi, il y a bien évidement des petits pots en Asie du sud-est, mais il n’est pas certain que vous trouviez courgette et haricots verts, on trouve plus de la patate douce !!! Pour les fruits, on trouve plus facilement de la mangue que de la poire ! Le problème est que pour éviter les allergies, il est recommandé d’ajouter un aliment à la fois, donc ce n’est pas des plus pratique. Par ailleurs, on ne trouve pas de petits pots de partout, il faut aller en supermarché, on n’en trouve pas dans les épiceries. Si votre enfant ne rechigne pas à goûter des choses nouvelles, n’emporter que des compotes en gourde (qui sauvent tout le temps !), sinon prévoyez quelques petits pots en dépannage. La nourriture asiatique est excellente, mes nièces et ma fille en raffolent et n’ont jamais fait d’histoire pour manger ! Il vaut mieux privilégier les fruits avec une peau épaisse qui est retirée (banane, ananas, pastèque… Les fruits de mer sont à proscrire. C’est parfait : Pratique, à la bonne température, il suffit de prévoir une étole pour se couvrir et le tour est joué. Cela peut également éviter les maux aux oreilles au décollage et attérissage de l’avion. Pour maman, il suffit d’être vigilente avec l’eau et de suivre les mêmes restrictions que les petits. Pour ne pas déstabiliser l’enfant et avoir le lait qui ira bien, autant emporter celui dont il a l’habitude. Attention à la déshydratation, il fait très chaud ! Nous partions toujours avec une bouteille que nous rangions dans le compartiment isotherme du sac à langer et nous remplissions la gourde isotherme de notre fille, pour qu’elle ait toujours de l’eau à disposition. En Malaisie, il est assez facile de trouver des chaises hautes dans les restaurants, un peu moins en Thaïlande. Il existe des sacs à langer qui font également rehausseur, très utile quand on est en voyage ! On en trouve des bonnes et des moins bonnes, en tout petit paquet comme en gros, et à tous prix. On a testé les Drypers et les Ekonom. Les premières sont très biens et coûtent environ 25 cts pièce, les secondes sont de bien moins bonne qualité, ma fille a eu des rougeurs, elles coûtent 10 cts pièce. Par contre, les enfants asiatiques étant plutôt minces, si votre enfant est à la limite haute d’une taille, prenez plutôt la taille au dessus (Ma fille pesait 10kg500 et la taille M était un peu juste, elle était bien plus à l’aise dans les L).

Ils ne connaissent pas et on en trouve pas (il n’y a pas d’olivier en Asie du sud est !). Mettez le  en soute si vous devez prendre l’avion sinon il vous sera retiré.

Lingettes et laits

On en trouve facilement, mais la plupart sont pleins de paraben, c’est pourquoi je conseille d’utiliser vos produits habituels.

Tables à langer

On en trouve de dans tous les aéroports et mall, ailleurs, il faudra souvent opter pour un banc.

Valise

  • Choisir de préférence un sac à dos, il est mieux d’avoir les mains libres pour pousser la poussette ou tenir votre enfant par la main.
  • Faire une check list (Voici celles que j’avais effectuées pour la Thaïlande et la Malaisie)
  • Les préparer à l’avance pour être sûr de pouvoir se procurer ce qui manque
  • Comme on a pu le voir, vous partirez sans doute très chargés. On peut gagner un peu de place en lavant ses vêtements sur place (facile, rapide et pas cher). Et en utilisant des formats de voyage pour le nécessaire de toilette.

Et une fois sur place, comment profiter de son voyage en Asie du Sud-Est avec bébé ?

Le sommeil

Votre enfant sera certainement un peu déstabilisé les premiers jours à cause du décalage horaire, il risque de se réveiller la nuit, c’est normal. L’idéal est de toute suite le mettre dans le bain : Repas aux heures locales, dodo heure locale etc. Ça peut être un peu difficile les 2 premières nuits mais cela devrait rapidement rentrer dans l’ordre. Dans la plupart des guesthouses, il n’y a pas de lit bébé, donc ce sera soit du cododo ! Sinon il vous faudra apporter votre propre lit d’appoint (nous avions opté pour cette option pour la Malaisie, et on ne l’a pas regretté, il existe des lits bébés vraiment légers et pas encombrants). Dans les hôtels plus haut de gamme, il y a toujours des lits bébé. Certains demandent un supplément d’autres non, à vous de vous renseigner au moment de votre réservation. Pour que bébé soit en forme, il ne faut pas sauter les siestes. Si vous êtes en balade, ils peuvent la faire dans les transports. Mais l’idéal est de rentrer 2 heures dans l’après-midi. Nous avions fait le choix de décaler l’heure de la sieste entre 16 heures et 17 heures, elle dormait pendant 1heure et demi à deux heures et se réveillait un peu avant que l’on parte diner. Du coup elle se couchait une heure et demi plus tard que d’habitude et se levait plus tard également, mais ainsi nous pouvions faire nos sorties sans qu’elle ne soit fatiguée.

Le soleil

Gare au soleil, il frappe fort dans cette région du globe ! La crème solaire indice 50 est obligatoire avant de sortir, tout comme le chapeau. Les lunettes de soleil sont également très utiles, surtout sur la plage. Les tee-shirt UV sont très bien pour la baignade, cela permet de protéger l’enfant quand il est sur la plage. Avoir toujours une étole est bien pratique pour couvrir la poussette si bébé dort ou le couvrir dans les centres commerciaux et transports en commun.

Profitez !

Si vous voulez profiter de votre séjour, adaptez vos activités en fonction de votre tout petit. Il faut qu’il y trouve son compte lui aussi. Les zoos et aquariums seront vos meilleurs alliés, les parcs et aires de jeux également, entre deux visites de musées. Cela permettra à bébé de se défouler un peu. Ne soyez pas trop exigeants, avec un enfant, on voit bien moins de choses que si l’on voyage entre adultes. Mais on prend son temps, on profite plus des choses et on a bien plus de contacts avec les locaux (qui adorent photographier les enfants à fortiori s’ils sont européens, vous êtes prévenus !). Par ailleurs, on cherchera sûrement à vous dissuader de partir (famille, amis, connaissance…). On vous dira qu’un bébé n’a pas de souvenir de voyage et que c’est égoïste de faire un si long voyage. Si effectivement, un bébé n’a pas de souvenir d’un voyage, ce n’est pas pour cela qu’il passera un mauvais moment : Il profitera des plages avec une eau chaude, il verra des animaux qu’il n’aura jamais vu ailleurs et puis il aura la joie d’avoir son papa et sa maman juste pour lui ! (Visited 403 times, 1 visits today) Bébé voyageurConseils et astucesMalaisieThaïlande

pub-haut

Maman au foyer trentenaire d’une petite Lily J née en Août 2012. Ici, on adore voyager en famille ! Sinon, je parle aussi de nos sorties, de mes lectures et les lectures de Lily J, de mon côté sérievore, de mode enfantine. Je réalise quelques petits DIY et crochète un petit peu.