Non, j’ai peur du pot !

Non, j’ai peur du pot !

Je m’étais promis de ne pas parler pipi et popo sur mon blog, je tenais à ce que ma fille garde un peu d’intimité… Mais j’étais un peu perdue face à cela, alors il y a un an, j’ai commencé à écrire sur le sujet, puis je n’ai pas donné suite, je me ravisée, non je ne veux plus écrire sur le pipi et le popo… Sauf qu’aujourd’hui, je suis bien démunie, ma fille refuse catégoriquement de quitter la couche et ce n’est pas qu’un problème de maturité !

pub-haut

Là où j’ai grandi, les mamans appliquent les méthodes « à l’ancienne » : Dès 18 mois, quand il fait beau, on laisse l’enfant cul nu dehors (le bon côté de la campagne) ! Et rares sont les gosses de 2 ans et demi qui ne sont pas propres la journée, visiblement cela fonctionne ! J’ai été surprise de constater que la plupart des enfants de mes copines étaient quand à eux rarement propres avant 2 ans et demi voir même 3, mais en y réfléchissant c’est plutôt logique, personne n’a envie que son gosse se promène cul nu dans la maison en posant n’importe où, on préfère qu’il acquière une certaine compréhension avant de tenter l’expérience histoire de limiter les accidents !

Je n’ai pas mis la pression à Lily J, j’ai acheté le pot quand elle a eu 18 mois (quand elle a su monter et descendre les escaliers), je lui ai expliqué, elle n’a rien pigé, pas grave elle est petite, on a le temps ! J’ai essayé de retirer sa couche la première fois vers 22 mois : Fiasco, 2 pipis par terre et on remballe tout, elle n’est pas prête, elle est petite, on a le temps ! Vers 2 ans, on a investi dans la littérature de chiottes, cela a bien fonctionné puisqu’elle a bien compris la fonction du pot. Mais cela ne lui a pas donné envie d’essayer, au contraire !

« Moi je fais pipi dans la couche ! »

Bon si tu y tiens après tout… Elle est petite, on a le temps…

Février 2015, ma fille, par un beau matin bien frisqué, me déclare : « Maman, ze veux plus la couche, je veux pipi dans le pot ! » Joie, bonheur, paillettes, je la laisse choisir une culotte et c’est parti ! 12 heures et 3 accidents et demi plus tard, mon enthousiasme est sérieusement retombé, mais je persiste, ça va bien venir ! Sauf que le lendemain il a fallu sortir et quand il fait 5°C dehors, je ne prends pas le risque d’un accident, on met une culotte d’apprentissage et on file. Mais une fois de retour, impossible de remettre une culotte, elle veut la couche et n’en démord pas…

Depuis, impossible de la décider, elle ne veut plus faire pipi dans le pot, elle veut la couche, j’ai raté le coche… Elle n’est plus si petite, mais on a encore le temps…

Sauf que la pauvre commence à se prendre des réflexions. « Mais t’es grande, faut plus faire pipi dans la couche » ou alors « Ah bon ? Elle n’est toujours pas propre ?! ». De quoi ils se mêlent ?! Ce n’est pas eux qui changent les couches ! J’ai beau leur faire entendre que ça ne les regarde pas et que ce n’est pas en la culpabilisant que ça va venir, rien y fait, il y a toujours une nouvelle personne pour faire des remarques. Et plus elle grandit, plus il y en a…

J’essaie d’en parler avec elle, de lui expliquer que les culottes c’est trop cool, je lui ai même promis des culottes princesses. Et à force d’en parler, elle a fini par accepter d’en porter. Première journée ponctuée d’accidents, mais je vois dans sa façon de réagir que ça rentre, qu’elle comprend. Elle essaie d’aller sur le pot, puis se ravise toujours avant que l’accident ne survienne. Alors on prend le temps de décorer le pot toutes les deux, pour qu’il soit joli et qu’elle comprenne qu’elle ne risque rien (il y a 3 ans, si on m’avait dit que je collerais des stickers sur le pot de ma gamine, je ne l’aurais pas cru !). 

On continue le jour suivant, sauf qu’à 15 heures, ma fille n’a toujours pas uriné depuis le matin. Je lui ai proposé d’uriner sur une couche que l’on place sur le pot, mais ça ne marche pas. « J’ai mal au ventre, je veux pipi, non pas le pot, j’ai peur ». On la rassure, on lui explique que si le pot était dangereux on ne la laisserait pas y aller, elle s’assoie tout en continuant à hurler, finit par uriner en pleurant « Non pas pipi dans le pot, j’ai peur ! ». On la félicite, on lui montre, on lui fait dire « Aurevoir » au pipi et tirer la chasse d’eau comme dans T’Choupi va sur le pot. Le sourire a regagné son visage, on se dit que c’est bon. Sauf qu’après un nouvel accident, nous voilà face à la même crise de larmes au pipi sur le pot suivant… 

La journée l’a beaucoup éprouvée. En fin de journée, après la promenade au parc (avec couche), elle a fait une colère terrible, une colère comme elle n’avait jamais fait, elle n’a pas réussi à se calmer. On l’a prise dans nos bras, embrassée, enlacée, laissée seule dans sa chambre pour qu’elle évacue, mais elle n’y arrivait pas. Comme cela faisait près de 3/4 d’heures qu’elle hurlait, on l’a douchée (il était 20h, là il fallait vraiment…), et c’est finalement le sèche cheveux qui l’a calmée….

Elle a peur du pot, on a bien sur essayé les toilettes et c’est encore pire. Ma fille se retient, elle est capable de sentir le moment où il faut y aller puisqu’elle essaie, mais elle n’y arrive pas, la peur l’emporte. Elle n’est plus petite, et on n’a plus tant de temps que ça, ma fille doit être propre et autonome dans moins de 3 mois pour la rentrée des classes.

Je ne voulais pas écrire sur les histoires de pipi et popo de ma fille, désolée pour ce pavé, mais je suis complétement perdue… Je ne sais pas comment la rassurer, ni quoi faire, s’il faut que j’attende encore en sachant qu’il nous reste beaucoup moins de temps (avant la fameuse rentrée des classes qui terrorise les mamans d’enfants pas décidés à se séparer de leur couche). A l’heure où ces lignes seront publiées, elle sera à l’école pour sa seconde matinée d’adaptation, elle aura sa couche mais fera une pause toilette avec les autres enfants, j’espère que cela l’aidera, même si je n’y crois pas trop. Pardon pour ce billet à rallonge, écrit sous le coup de l’émotion… N’hésitez pas à partager votre expérience avec moi si vous avez eu des soucis similaires, j’ai vraiment besoin de conseils.

pub-haut

Facebook . Twitter . Instagram . Hellocoton . Google + action-on-82hellocoton-82