Les premiers mots d’amour

Les premiers mots d’amour

pub-haut

Il est des mots que je ne dis pas spontanément. Ni très souvent d’ailleurs. Par pudeur, parce que j’en ressens parfois une gêne, et ça depuis toute petite.

Pourtant, depuis la naissance de ma fille, il y a deux ans, les mots doux sont plus faciles, plus légers.

Les premiers mois en tant que maman ont été assez chaotiques, et l’amour maternel noyé sous la fatigue et des suites d’accouchement compliquées.

 Mais mon amour pour ma fille grandit de jours en jours. Toujours plus, encore plus fort !

Je ne saurais l’expliquer, mais depuis quelque temps, dire à ma fille que je l’aime m’est un peu plus facile.

Mon moment préféré est celui qui précède la sieste de l’après-midi. C’est notre instant privilégié, où après plusieurs heures passées ensemble, nous nous séparons en douceur pour une heure (ou deux !). Elle, dans son petit lit, lovée dans sa gigoteuse et moi, penchée au-dessus d’elle, dans une légère pénombre. Avant de refermer la porte de sa chambre, je lui glisse les trois petits mots un peu fébrilement, et elle, me répond en souriant : « oui ! ».

Et sa manie de toujours répondre « oui » à tout et rien me fait rire.

(Même si, au fond, j’attends avec une certaine impatience les mêmes mots en retour !).

Et puis. Elle m’a prise par surprise.

S’est jetée dans mes bras en me murmurant quelque chose. Des mots que je n’avais encore jamais entendus de sa petite bouche pleine de chocolat.

« Ze t’aime avec des fleurs, Maman ! »

Pourquoi « avec des fleurs » ? Peut-être parce que son activité favorite en ce moment est de me cueillir des fleurs…

Je suis restée surprise, et lui ai demandé de répéter, incertaine sur ce que j’avais entendu.

Elle s’est blottie encore plus fort contre moi.

Elle a bien voulu redire ces mots, des mots tout neufs qui m’ont rempli le cœur :

« Ze t’aime Maman ! »

pub-haut