La mort, les frontières, des poulettes, une radiation et le mondial de la FIFA

La mort, les frontières, des poulettes, une radiation et le mondial de la FIFA

L’homme a perdu son grand-père, à 18 heures nous apprenions par téléphone qu’il était gravement malade, à peine plus de 3 heures plus tard, il s’éteignait (Allah y rahma). Il a donc fallu organiser un départ en urgence pour la Tunisie en quelques heures pour toute la famille.

pub-haut

Nous devions tous partir, sauf que l’une de mes nièces a son passeport qui a expiré, mon beau-frère ne pouvant pas se libérer de ses obligations professionnelles et ayant des horaires à la con décalées, ma belle-sœur me demande si je peux m’installer chez elle afin de gérer les allers-retours à l’école (on habite à 120km de chez eux). Alors me voilà déboulant avec ma fille sous les bras chez mon beau-frère, accro au foot, pendant la coupe du monde de la FIFA ! Oh yeah !!!

Pour ne pas trop envahir mon beau-frère (et espérer regarder autre chose que du foot à la TV), je décide de passer quelques nuits chez mes beaux-parents (qui sont absents de chez eux puisqu’en Tunisie), du coup je me retrouve obligée de nourrir leurs chats et leurs ignobles volatiles (je hais les poules, j’ai un peu moins de mal avec leurs canards, mais j’ai une peur bleue des volailles). Vous ne pouvez pas imaginer l’angoisse dès que je mets les pieds dans le poulailler, surtout que les affreuses sont affamées (pourquoi ces bestioles ne sont jamais repues ?) et se ruent sur moi, appâtées par l’odeur des graines.

Last but not least, mon autre belle-sœur ne pouvait pas revenir en France car elle oublié ses papiers français, donc j’ai du aussi gérer les démarches pour la faire revenir, ça tombe bien j’avais justement un peu de temps à tuer entre les poules et la sortie d’école !

Finalement, mes journées étaient si crevantes que le soir, j’avais la flemme de retourner chez mes beaux-parents (du coup je devais faire l’aller/retour dans la matinée…). Et impossible de remettre la main sur la clé WIFI chez mon beau-frère. Conséquences de cette absence de connexion internet (bon pas que, j’ai aussi des neurones qui ont fondus…), j’ai été radiée parce que je n’ai pas pu pointer (et après j’ai oublié, je vous avais dit que j’avais les neurones qui avaient fondus…) et une fois les petites couchées, j’étais première sur le foot bien sûr ! J’ai vu plus de matchs de foot en une semaine que sur les 4 dernières années (et pourtant j’avais un peu regardé l’Euro 2012 en mode baleine échouée !!!), le pire c’est que j’y prendrais presque goût !

Dimanche, j’ai d’ailleurs vécu ma première soirée entre mecs, ben ce n’était pas du tout comme je le pensais ! Déjà, il n’y avait pas de bière (le fait que nous ne buvons pas d’alcool n’est pas une excuse, on a un pote qui a de l’excellente bière sans alcool, mais ils ne l’ont pas invité, il n’aime pas le foot il parait (en vrai je crois qu’il supporte l’Italie), ils auraient pu l’inviter pour la bière quand même, on a du tourner au Coca) ! Les accros au foot n’ont pas du tout le même humour que moi, alors que je rirais à gorge déployée de Valbuena qui fait la même taille que le drapeau de corner ou des coupes de cheveux des joueurs qui sont franchement improbables (faites enfermer leur coiffeur !!!), eux restaient super concentrés ! Même lorsque l’un d’eux à demandé pourquoi le gardien du Honduras se bouchait le nez et que je leur ai répondu que c’était parce qu’il s’apprêtait à plonger, il n’ont même pas souri, moi je me suis trouvée pourtant très drôle (j’ai bien gloussé à ma propre blague, je sais c’est pathétique !). Et puis, ils ne sont pas réceptifs à l’aspect esthétique d’un match : Les maillots, ils s’en foutent, les chaussures, pareil, un joueur beau garçon encore plus, même pas drôle les garçons ! Et le pompon, la sono en panne, j’étais pourtant prête à chanter l’hymne nationale la main sur le cœur ! Bref, ils ne m’ont pas invitée pour le match de vendredi (Bande de lâcheurs, j’irai voir celui qui a de la bière, tant pis s’il supporte l’Italie !)

pub-haut

Voilà pourquoi mon blog a cessé brutalement de publier, mais promis, je reviens bientôt (et avec un billet un peu plus construit que celui-ci) !
action-on-54hellocoton-54