Être mère et sortir au resto !

Être mère et sortir au resto !

Quand je suis devenue mère, je ne voulais pas que l’arrivée de Jenna nous assigne à domicile comme c’est le cas de certains parents. Et comme nous n’avons pas beaucoup de possibilité de garde, on a du apprendre très vite sortir à 3 au restaurant. Avant le choix d’un resto était une chose facile, du moment que je mangeais bien, ça m’allait. L’attente, le manque de place n’étaient pas des problèmes, si j’étais bien accompagnée… Il est bien évident que je n’impose pas un rythme de dingue à ma fille. Nous n’allons pas au restaurant toutes les semaines, loin s’en faut ! Et j’essaie toujours de trouver un compromis confortable pour nous tous. Les premiers mois, elle dormait. Il suffisait de trouver un resto pas trop bruyant facile d’accès pour la poussette et tout se passait à merveilles !

pub-haut

Depuis qu’elle a 6 mois, ma fille ne s’endort plus au restaurant. Donc je m’arrange pour trouver des restaurants où nous pouvons être servis en 1 heure 30, 2 heures grand maximum. De plus je pré sélectionne des établissements avec chaises hautes et si possible table à langer. Maintenant qu’elle marche, elle aime vadrouiller dans le restaurant et accepte moins longtemps la chaise haute. Donc je m’arrange pour aller dans des lieux où il y a de l’espace pour qu’elle puisse crapahuter sans gêner tout le monde. L’idéal reste la terrasse close quand il fait beau ! Autant être franche, la liste des restaurants que nous fréquentons s’est bien réduite (je pourrais presque écrire un city guide des restaurants Kids Friendly sur Grenoble !!!). J’enquiquine mon monde avec mes exigences, si bien qu’on me laisse toujours choisir ! Et tout se passe parfaitement avec Jenna, enfin jusqu’à samedi soir… Nous étions à Valence et nous avons voulu tenter un resto que nous ne connaissions pas. Nous réservons pour 19h30 pour 5 adultes, 2 enfants et mon bébé d’amour. Dès la première impression ça ne va pas. La salle est petite, encombrée, on va devoir laisser Jenna en chaise haute si on ne veut pas qu’elle retourne la salle (et se fasse bousculée par la même occasion). Sauf que la chaise haute, ben y en a pas. Il y a juste un rehausseur sans sangles, inutilisable pour Jenna. Heureusement, j’ai un sac à langer et rehausseur 2 en 1 ! ça dépanne, mais ce n’est pas aussi stable qu’une chaise haute, pourvu que le repas soit rapide… Jenna devait manger avec nous. Mais en voyant que la prise de commande tarde, je suis heureuse de toujours avoir un petit pot au cas-où qui nous a bien sauvé la mise. Ma nièce en revanche, ne tenait plus, au bout d’une heure, elle hurlait « J’ai faim ! ». Les serveurs l’ont entendue et se sont excusés. On pensait qu’ils auraient fait plus vite mais non. Les plats se sont enchainés à une lenteur incroyable. Une de mes nièces à fini par s’endormir, mais pas l’autre, ni Jenna. Bien évidement, il n’y avait pas de table à langer et j’ai du changer Jenna dans la polo à mon beau-frère ! A 22h, Jenna ne tenait plus en place (le mystère du bébé fatigué, plus il est crevé, plus il est énervé…). J’ai fini par la poser par terre pour qu’elle puisse se défouler. Heureusement que les rideaux de fil l’ont occupée une bonne demi-heure, on a pu éviter les pleurs. 3/4 d’heure pour prendre notre commande, 3/4 d’heure pour nous servir notre entrée, 3/4 d’heure pour le plat et 3/4 d’heure pour avoir le désert, nous y sommes restés 3 heures !!! Et pendant se temps là, les autres tables se remplissent et se vident, certaines personnes arrivés à 9 heures partiront avant nous ! (Visited 123 times, 1 visits today) Conseils et astucesmaternité

pub-haut

Maman au foyer trentenaire d’une petite Lily J née en Août 2012. Ici, on adore voyager en famille ! Sinon, je parle aussi de nos sorties, de mes lectures et les lectures de Lily J, de mon côté sérievore, de mode enfantine. Je réalise quelques petits DIY et crochète un petit peu.