Et si…

Et si…

Et si c’était ça ? Non ce n’est pas possible, on ne peut pas. Et pourtant je ne peux m’empêcher de penser que la dernière fois que j’étais malade comme ça, c’était pour cette raison. Plus de 4 jours de nausées, l’impression d’être sur un bateau à l’arrêt en pleine mer, la sensation qu’à tout moment je pourrais vomir dans ma tasse, comme cela m’était arrivé lors de ma première grossesse. Et puis j’ai près de 10 jours de retard… 

pub-haut

Et si j’étais enceinte ? Dans ma tête, résonnent les remarques des médecins et sages-femmes « vous devriez prendre un contraceptif », c’est pas la peine, on ne peut pas concevoir, « vous seriez surprise de connaître le nombre de miracle auquel nous avons personnellement assisté… » 

Et si nous avions notre miracle nous aussi après tout ? Cet enfant j’en rêve, ce serait chouette si c’était cela ! Je rumine cela toute la journée et le soir venu, j’appelle l’homme, lui explique mes doutes, mon besoin de savoir et lui demande de me ramener un test de la pharmacie. A peine a t-il franchi le seuil que je me jette sur lui, lui arrache le test des mains et m’enferme dans les WC pour faire ma petite affaire. 

Et si je m’étais emballée trop vite ? Alors que je repose le test au sol pour lui laisser le temps d’afficher le résultat, je me souviens de tous les autres tests que j’ai posé au sol et je me trouve ridicule : Je sais pertinemment que je ne suis pas enceinte, alors pourquoi je m’obstine à pisser sur ces trucs ?! Je laisse le test par terre et retourne à mes occupations.

L’homme le trouve quelques minutes plus tard et confirme mon intuition :

« Yeude, il n’y a qu’une barre, tu n’es pas enceinte alors ?« 

« C’est ça« 

« Ah mince, j’aurais aimé que tu sois enceinte« 

pub-haut

Et si ce n’est pas un miracle, je peux tout de même me réjouir que l’homme souhaite à présent agrandir la famille. action-on-20hellocoton-20