Faut-il attendre 12 semaines pour annoncer sa grossesse ?

Faut-il attendre 12 semaines pour annoncer sa grossesse ?

Il y a des usages bien ancrés autour de la grossesse. Plus ou moins fondés, ils s’inscrivent en règles absolues… Je n’aime pas les obligations. Surtout quand elles ne sont pas dictées par ce que je juge être une nécessité. Je m’explique : On dit souvent qu’il ne faut pas faire trop de route le dernier mois. Je limitais mes déplacements à une grosse demi-heure lors de mon dernier mois de grossesse. Pour moi, c’était nécessaire, car cela m’évitait du stress et de l’inconfort au cas-où bébé arrivait ! A contrario, il y a bientôt 4 ans, j’avais parlé des fausses croyances relatives aux chats et aux femmes enceintes. Il faut faire attention, c’est certain. Mais il n’est pas nécessaire de virer votre chat ! Voilà un des usages que je trouve stupide ! Parmi eux, il y a aussi le fait qu’il ne FAILLE pas annoncer sa grossesse avant les 12 semaines !

pub-haut

Petite précision, je ne juge pas le fait d’attendre 12 semaines avant d’annoncer sa grossesse. Mais la fameuse phrase : « Il FAUT attendre les 3 mois avant d’annoncer sa grossesse ! », le caractère impératif de cette phrase.

Pourquoi faudrait-il attendre 12 semaines pour annoncer sa grossesse ?

La grande majorité des fausses couches ont lieu pendant le premier trimestre de grossesse. Beaucoup l’ignorent, mais une grossesse sur cinq ne sera pas menée à bout. Ce chiffre est absolument énorme. Certaines fausses couches surviennent si tôt, que de nombreuses femmes ne s’en rendent pas compte. Ce qu’elle prennent pour un léger de retard de règle, n’en est pas un en réalité. Mais en définitive, c’est mieux de ne pas savoir… En tout cas, je préfèrerais ne pas savoir…

Je disais donc que la majorité des fausses couches surviennent avant la douzième semaine d’aménorrhée. C’est pourquoi, on conseille ( pour ne dire pas ordonne ) aux femmes d’attendre d’avoir effectué l’échographie à 12 SA avant d’annoncer la bonne nouvelle. Cela évite les questions qui pourraient faire de la peine au cas où les choses se dérouleraient mal. Je ne vais pas y aller par 4 chemins, je trouve ce raisonnement complètement nul ! Mais j’ai moi aussi mes arguments !

Être entourés après une fausse couche

Certaines mamans ont vécu l’horreur de découvrir que le cœur de leur bébé ne battait plus lors de l’échographie des 12 SA. D’autres ont été alertées plus tôt par des douleurs et pertes de sang. Mais est-ce que le fait de ne pas en avoir parlé rendra cette épreuve plus supportable ? Je suis intimement convaincue que non !

Il faut savoir que le fœtus avant les 12 semaines de grossesse ne peut pas être inhumé. Comme si il n’y avait pas de bébé, qu’il n’y avait pas eu de grossesse. Mais les choses ont l’importance que l’on veut bien leur donner. Et comment une femme, qui souhaite avoir un enfant, peut accepter que le bébé qu’elle attendait n’est plus rien ? Même si la grossesse n’est pas avancée, si elle est désirée, la perte du fœtus est un évènement difficile et traumatique. Alors on peut se réconforter mutuellement avec le papa. Mais avoir une aide extérieure est également bienvenue. Je ne dis pas que l’on doit avertir la terre entière dès que les 2 barres s’affichent sur le test. Mais pourquoi il ne faudrait pas le dire à ses parents, ses frères et sœurs ou ses amis proches ? Pour eux, cette perte ne sera pas un rien et il pourront aider le couple à aller de l’avant.

Mon expérience

Pour ma part, j’ai fait le choix de ne pas cacher ma grossesse à mes proches. Plus de cinq ans plus tard, je ne le regrette pas. Si les choses avaient mal tournées, j’aurais eu grand besoin de bienveillance. Et juste pour ça, j’étais heureuse qu’ils sachent.

Beaucoup savaient, mais je ne suis pas allée le crier sur tous les toits pour autant. J’ai attendu d’être enceinte de 20 semaines pour l’annoncer sur mon blog. Et j’étais enceinte de près de 8 mois la première fois que j’en ai parlé sur Facebook (je n’avais pas de Facebook blog à l’époque !). Le seul point négatif d’avoir annoncé ma grossesse si vite, c’est que mes proches ont trouvé ma grossesse interminable !!! Forcément, je les ai prévenus 2 mois plus tôt que ce qui est la norme !!!

En conclusion

Ce qui est bon pour moi, ne l’est pas forcément pour tout le monde. Et je comprends que certains refusent d’étaler leur peine par pudeur et préfère se taire tant que les risques sont élevés. Ou que d’autres préfèrent garder un peu pour eux, l’existence de ce petit être qui prend vie. Certaines personnes encore, n’ont pas besoin de parler ou d’être épaulés pour aller mieux. On est tous différents. Que l’on attende ou pas 12 semaines pour annoncer une grossesse, cela ne regarde que les futurs parents. Une grossesse c’est déjà bien assez de contraintes, pas la peine de se laisser en imposer d’autres. La seule chose que je vous dirais qu’il FAUT que vous fassiez, c’est de faire comme vous le sentez ! Vous vous connaissez mieux et vous seuls savez de quoi vous avez besoin.

Tout ça pour dire qu’il ne FAUT pas forcément attendre 12 semaines pour annoncer sa grossesse. Il FAUT attendre de vouloir l’annoncer !

* Et au cas où certains se demandent, non je ne suis malheureusement toujours pas enceinte !

Retrouvons-nous sur :

pub-haut

Facebook . Twitter . Instagram – Pinterest (Visited 18 028 times, 6 visits today)