Confidences de mères…Au foyer !

être mère au foyer témoignages de mamans

Elles sont cinq.

Elles s’appellent Maëva, Hélène, Maya, Véronique ou encore Orianna.

Elles sont mères au foyer et ont bien voulu répondre à mes questions concernant sur cette, parfois difficile, vie de « maman au foyer« .

Je vous remercie les filles d’avoir répondu à mon « appel » !

(je me sens presque Claire Chazal pendant 2 secondes là !)

Etre mère au foyer : The Interwiew !

mere-au-foyer-interview-desperate-housewiwes-remise-de-prix1/ Qui êtes-vous les filles ? Une petite présentation ?

Maëva :

« Coucou, je m’appelle Maëva, j’ai 27 ans, je suis maman de deux enfants, Doudou 4ans et Bullette 2 ans. Nous habitons en Gironde, pas loin de Bordeaux ».

Véronique :

« J’ai 27 ans, deux enfants, 6 ans dans une semaine et 2 ans en février, 2 filles. J’habite en Creuse; sinon, je suis en couple (non, on n’est pas mariés, c’est pas que je ne veux pas c’est lui lol). Mon homme est antillais né en Martinique et comme moi, il a suivi maman en métropole quand il était petit pour vivre sur Paris et hop un jour la Creuse (la Creuse tu sais en Limousin). »

Hélène :

« J’ai 23 ans, maman de Leylanah, 3 ans et demi ! J’ai accouché de Leylanah en mars 2012, 3 mois avant mon Bac (obtenu avec mention tout de même !! ). Séparée du Papa à ses 2mois… Je me suis retrouvée toute seule donc pas évident de trouver du travail avec un bébé de 2mois à la maison, de plus nous étions en Mayenne ( la campagne…). J’ai rencontré Mon homme actuel en septembre 2012 quand Leylanah avait un peu plus de 5 mois. Mi-avril 2015, je ne suis pas bien.. Analyses, bilans etc.. Oh oh bébé ?? Exact !! Bébé s’installe donc fin Mars 2015 !! Naissance prévue le 24 Décembre !

Maya :

« 30 ans, 1 enfant (10 mois), Toulon, Educatrice ».

Orianna :

« Je suis la jeune maman de Biboune qui a 10 mois et demi. Du haut de mes 23 ans, je découvre le bonheur d’être une maman-étudiante (et salariée depuis très-peu !). Une maman sur tous les fronts, aidée par le formidable, l’unique, Papa F (oui je suis objective!), l’homme qui partage ma vie depuis plus de 5 ans. C’est dans notre petit nid caché dans les montagnes (et la neige à l’heure où je te parle) que nous construisons notre petite famille ! »

🏠

2/ Mère au foyer : c’est un choix ? Un choix, genre libre ? Ou plutôt forcé ? (donc un non-choix, si tu me suis)

choix-etre-mere-au-foyer-ou-nonMaëva :

« Je suis maman au foyer par choix. Ma maman était déjà maman au foyer, ça me semblait logique de continuer sur cette lancée. J’ai pas eu besoin de négocier ou bien même de demander à mon homme ce qu’il en pensait. Pour lui, c’était tout aussi naturel. Je suis tombée enceinte alors que j’étais étudiante en plus, alors il n y avait personne qui attendait mon retour.

J’ai du mal à imaginer mes bébés confiés à quelqu’un d’autre, je suis leur maman, je me dois d’être là à chaque instant. Et puis j’avoue, étant donné que la bullette s’est installée alors que son frère avait tout juste 13 mois, ça aide à rester à la maison!

C’est un choix que nous assumons parfaitement! »

Véronique :

« Oui, quand on a décidé de faire le deuxième ( enfin la deuxième ) pour moi c’était une certitude et même presque une obligation, parce que pour la première, je n’ai pas vu le temps passer; j’ai repris le boulot elle avait 3 mois, je bossais dans un collège-lycée et j’y passais mes nuits (deux par semaine) donc j’étais séparée de ma nénette 3 jours et deux nuits par semaine. Donc pour moi, c’était l’occasion d’être présente.

Hélène :

« Quand Bébé s’est installé en mars, panique à bord quand même !! Cartons partout, je venais de demander une augmentation d’heures, Leylanah rentre bientôt à l’ecole … Mi-juin au boulot, saignements.. Arrivée panique à l’hôpital .. Hémorragies, alitée 15 jours, sous traitement (le boulot c’est fini.. même pas la peine de reprendre ! ). J’ai donc enchainé les arrêts maladies jusqu’à aujourd’hui…Leylanah a pu faire sa rentrée avec Maman à l’école, un bonheur pour moi car j’avais tellement peur de manquer tout cela ».

Maya :

« Non, un accident du travail avec un arrêt de 20 mois pendant lesquels j’ai eu ma bébé. Et comme il est impossible de reprendre, ça a été la maison avec mon cœur ».

Orianna :

« Ma situation est atypique : je suis étudiante, qui travaille les week-ends. Après avoir fait un AVC pendant ma grossesse, j’ai dû me résoudre à abandonner les bancs de la Fac pour me recentrer sur un autre parcours scolaire. Je suis donc restée à la maison pendant près de 10 mois avec ma fille et j’ai repris mes études en BTS cette fois-ci et à distance pour concilier ma vie de maman et ma vie d’étudiante.

Donc mère au foyer a été un choix, mais un choix qui s’est imposé naturellement. Travailler à la maison et rester avec bébé ! « 

🏠

3/ Quelle est ta journée type de maman au foyer  (hu hu) ?

journee-type-mere-au-foyerHélène :

« 6h30: réveil maman / 7h30: réveil Leylanah

8h40: départ pour l’école à pied avec les voisines de l’impasse

9h00/12h: Leylanah à l’école

9h00/12h: maman repos, lecture, internet, repas (+ femme de ménage pour grossesse à risque )

12h/13h30: Retour de l’école, repas /14h Jusqu’à 16h : Leylanah sieste

16h/18h: activités d’école, jeux de société etc / 18h15/30: douche

19h: Repas / 20h30: Dodo

Ensuite maman range + temps pour soi.. Retour de Monsieur à 23h et dodo ! »

Maya :

« Bébé se lève vers 7h, déjeune vers 8h puis après c’est marathon pour essayer de lui faire faire la sieste, mais c’est un long marathon.

Repas du midi, sieste et/ou balade. Goûter dehors si il fait beau. On joue, on mange, on prend le repas, puis le bain, un biberon et dodo à 19h30. Les nuits sont hachées par 2 ou 3 réveils…Et puis entre temps, on fait ménage, repassage, linge… « 

Orianna :

« Un réveil qui sonne trop tôt, enfin non c’est plutôt Biboune qui se réveille tôt (me parle surtout pas de ces 2 derniers mois c’est l’enfer les nuits!). Papa F est déjà au boulot (ou en déplacement!). On commence la journée avec un petit déjeuner calin devant les dessins animés.

Vient ensuite l’heure de jouer un peu, puis d’aller se laver, se préparer et se faire toutes belles ! La matinée est déjà passée, et l’heure du déjeuner arrive. Ensuite, si le temps (et les températures) nous le permettent, on part se balader dans le coin (c’est joli les montagnes !).

Puis un peu de sieste pour Biboune et moi j’en profite pour me reposer ou étudier un peu, ou faire du ménage. Un nouveau réveil, de nouveaux jeux, puis vient l’heure du goûter. S’en suivra le même rythme jusqu’au soir, en attendant l’arrivée de Papa F ou l’heure d’aller au dodo…

Pour repartir sur une nouvelle journée !! »

🏠

4/ Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le fait d’être mère au foyer ?

mere-au-foyer-joie-bonheur-avantage-desperate-housewives-Maëva :

« Le fait que je puisse les voir grandir tous les jours. J’aime voir mes bébés évoluer à chaque instant, les voir devenir des enfants au caractère bien trempé… Les voir s’aimer aussi, j’adore voir le lien qui se tisse entre eux au jour le jour! »

Véronique :

« Etre là, être présente pour mes filles, pouvoir profiter de la grande, m’investir dans son école (enfin, je suis pas parent d’élèves, bon je suis suppléante mais c’est tout hein) profiter de la petite à chaque instant. Etre capable de dire à ma famille, mes amies, les nouveaux trucs qu’elle fait ou qu’elle dit tous les jours (enfin surtout les nouvelles bêtises qu’elle trouve à faire : virer la Soupline , renverser la bouffe des poissons, vider mon dissolvant, manger du pain dur, prendre les devoirs de sa soeur dans son sac, etc). »

Hélène :

« Pour le moment ce qui me plaît d’être à la maison est le fait d’être là pour elle, plus de nounou jusqu’à 20h30 comme elle faisait avant, je la vois grandir et surtout je suis présente, car avant je travaillais souvent les week-ends ! »

Maya :

« De profiter avec mon bébé sans courir !!! « 

Orianna :

« Pour être honnête, le fait d’être mère au foyer ne me plaît pas. Je ne suis vraiment pas faite pour cela. Mais si je devais y inclure un avantage, et qui n’est pas des moindres, c’est cette chance d’être H24 avec son bébé (chance qui peut vite devenir un poids parfois). »

🏠

5/ Le plus dur dans ta vie de maman au foyer, c’est..?

(question à réponses multiples :))

mere-maman-au-foyer-difficile-dur

Maëva :

« Le plus dur ? Je ne sais pas trop. La fatigue morale peut être? Le fait justement qu’ils grandissent et que leur caractère ne soit pas aussi doux et aussi simple que lorsqu’ils étaient tous petits ? Et la peur aussi. On a toujours peur pour eux, toujours, à chaque minute… »

Véronique :

 » Les bêtises qu’elle fait tous les jours, surtout qu’elle atteint que son papa soit parti pour les commencer ! Et ne pas voir beaucoup de monde, même si on a les week-ends pour profiter, on voit très peu de gens, sauf les parents à l’école. Mais c’est vrai que parfois, avoir des collègues me manque… »

Hélène :

« Le plus dur actuellement est la fin de cette grossesse, je ne peux pas faire grand chose même si maintenant bébé ne risque plus d’être préma, je suis toujours fatiguée, mais contente de pouvoir voir ma seconde princesse grandir, car je prends un congé parental de 2 ans ».

Maya :

« Etre 24/24 maman à 200%, c’est épuisant ! Et puis avec une douleur à gérer ce n’est pas tous les jours facile. Heureusement, elle va 2 jours chez la nounou ».

Orianna:

 » Dur, et encore c’est un mot doux, je dirais que justement, le fait d’être H24 avec ton bébé ça, c’est DUR ! Archi dur même ! Tu n’as pas forcément de vie sociale, tes discussions de la journée se résument pour la plupart à des « Areuuuuuhhh », « bravo », « dis : Maman », « PaaaaaaaPaaaaa », « Ainsi font font font, les petites marionnettes. Tu peux vite te sentir comme Robinson Crusoé sur son île et avoir l’impression de sombrer dans une folie ».

🏠

6/ Reprendre le travail bientôt, un jour : ouiiiii ? Non ? (Whaaat ??)

mere-au-foyer-reprendre-travail-boulot-ennui-maisonMaëva :

« J’y pense, un jour peut être. Quand j’aurai fini de faire des enfants. Mais je suis écrivain aussi, alors au pire, je pourrais continuer sur cette lancée et travailler encore à la maison ! »

Véronique :

« Il me reste un an de congé parental, mais je n’ai pas de travail en CDI, donc je vais devoir tout recommencer, chercher un nouveau travail, refaire des CV, des lettres…Ah la la, je ne suis pas pressée, je pense même refaire une formation. »

Hélène :

 » Le congé je ne l’ai pas choisi, c’est juste qu’avec les finances en reprenant le travail + 2 temps pleins chez la nounou (car on est tous les 2 en horaires décalés) c’est juste impossible !! Certes en congé parental, on touche pas beaucoup mais les dépenses sont réduites aussi ( pas de nounou, pas de cantine, pas d’impôts etc. Il faut vraiment tout calculer…Par contre une grande peur de m’ennuyer au fil du temps, il va vraiment falloir que je me trouve des passes temps ( mis à part internet lol ). Dans 2 ans je souhaite reprendre le travail, celui actuellement ? Je sais pas.. Trop de contraintes horaires… »

Maya :

« En janvier normalement ! Finalement j’ai un pincement au cœur 😉 »

Orianna :

« J’ai tout récemment repris une activité salariée dans le cadre de mon BTS. Je cherchais des stages à effectuer pour valider mon année, et cette offre d’emploi m’a été proposée. Je n’ai même pas eu à réfléchir, la vie active me manquait beaucoup trop, je ne suis vraiment pas faite pour être mère au foyer ! »

🏠

Enfin, un petit mot pour les autres mamans au foyer ?

mere-au-foyer-desperate-housewifesMaëva :

 » Big up les filles,! C’est le plus beau métier du monde. Le plus difficile aussi, parce qu’il faut toujours dépasser ses limites. Il faut apprendre à accepter de se tromper… Mais vous inquiétez pas: vous faites de votre mieux et c’est ça qui compte! Eh, les filles, oubliez pas: vous êtes des mères super !« 

Véronique :

« Profitez-en, ça passe trop vite même si nos monstres nous soûlent parfois et nous font tourner en bourrique, pensez à tous les bons moments qu’on aurait loupé si on avait bossé ! »

Hélène :

« Je ne pensais pas être un jour maman au foyer, je ne voyais pas ma vie à la maison, trop peur de m’ennuyer, de pêter un câble.. Je tenais trop à ma vie d’indépendante, de pouvoir avoir mon salaire, d’en faire ce que je veux.. Puis cette grossesse a tout changé, certes je reprendrai le travail à la fin de mon congé parental (voire avant, je sais pas comment je vivrai le fait d’être à la maison à long terme.. ) mais voir ses enfants grandir, être là le matin au réveil, les voir nous raconter la journée à l’école sur le chemin du retour, nous montrer leurs copains et ceux qu’ils n’aiment pas, c’est tous ces petits plus, qui font ma joie au quotidien !! »

Maya :

« Profitez si c’est choisi, profitez même si ce n’est pas un choix ! Bref, profitez, le principal c’est d’être maman 🙂 « 

Orianna :

« Que tu préfères rester à la maison ou que la vie active te manque, n’écoute que toi, rien que toi ! Il y aura toujours des mauvaises langues pour dire qu’une mère au foyer est une fainéante, et qu’une mère active est une mère indigne et égoïste ! Sois fière de ce que tu es, de ce que tu fais, de ce que tu accomplis pour ton ou tes enfants ! »

🏠

Encore merci à Maëva, Véronique, Hélène, Maya et Orianna !

super-maman-woder-woman-mere-au-foyer

Vous pouvez retrouver trois d’entre elles sur leurs blogs respectifs :

Maëva : Rêves de bulle

Maya : Les Pias Pias de la Crapouillette

Orianna : ID-Maman

8 comments

  1. martine B says:

    Merci les filles j’ai adoré votre partage honnête, moi aussi maman au foyer par obligation mon premier étant handicapé 80 % tierce personne aujourd’hui 20 ans plus tard je suis toujours maman au foyer mais pour lui avs à la fac (pas payé bien sur) c’est juste ce que je reproche à ce statut il est que trop peu rémunéré par la caf et surtout pas reconnu comme un emploi
    Merci de cet interview qui fait plaisir à lire tellement chacun a son parcours mais qu’on fond on se ressemble toutes on est MAMAN !!!
    bonne soiré

    • Mum Fanny says:

      Merci Martine pour ton commentaire !!

      En effet, il a plusieurs raisons d’être mère au foyer…
      Par envie, ou obligation, mais on est toutes mères, qu’on travaille ou pas 🙂

  2. Sonia says:

    Ha, c’est top ton interview !
    Je suis au foyer aussi, et je me retrouve dans plusieurs témoignages, notamment celui d’Orianna 🙂
    Pas facile tous les jours !

  3. Veux pas ! says:

    Moi qui bosse, j’avoue parfois rêver d’être maman au foyer. Mais au final je ne sais pas si j’arriverai à gérer… Bravo à elles, et bravo à toi pour ton chouette article, j’adore l’idée de l’interview 🙂 Bises

  4. Mademoiselle-Coralie says:

    Super article je me retrouve beaucoup dans leurs témoignages
    Maman à plein temps c’est un métier à part entière et j’aime l’être à 100%
    Pour ma part je pense me lancer dans ma propre boutique de création de bijoux quand ma deuxième puce ira à l’école car j’ai commencé cette activité avant ma deuxième puce mais c’était un cout tout ceci alors j’ai laissé tomber mais ce projet me tient à coeur car j’adore faire ça.
    Pour le moment je profite un max de mes deux filles
    Merci pour cet article ♥

Un petit mot ? ✐